Mon espace La Roche-Posay

Identifiez-vous

Ou utilisez votre compte Facebook pour vous inscrire ou vous connecter.

Vous n'avez pas encore d'espace La Roche-Posay?

Rappelez-moi mon mot de passe.
Pour recevoir un message vous rappelant votre identifiant et votre mot de passe, veuillez saisir le courriel utilisé pour vous inscrire.

Mon courriel

Pour changer la vie des peaux sensibles.

Le contexte

Séverine, quand vos pellicules sont-elles apparues ?

Les pellicules sont devenues un enfer pour moi pratiquement du jour au lendemain. Jusqu'à mes 30 ans, je n'en avais jamais souffert. Mes cheveux, bruns et frisés jusqu'aux épaules, étaient plutôt en bonne santé. Mais à force de les maltraiter... J'avais en fait l'habitude de les laisser très souvent attachés. Surtout, je ne lésinais pas sur les brushings : au moins deux par semaine ! Pas très original, mais j’ai toujours rêvé d’avoir des cheveux raides au lieu de mes frisettes....

Les symptômes

Aviez-vous beaucoup de pellicules ?

J'en avais un peu au début. Et puis rapidement, j'ai eu l'impression qu'elles avaient envahi mon cuir chevelu. J'étais en plus très fatiguée et stressée à ce moment-là de ma vie. J'avais tellement de pellicules  que j'avais honte d'aller chez le coiffeur. Je n'osais plus me passer la main dans les cheveux de peur que mes habits soient constellés d'un coup ! Je pensais qu'elles allaient disparaître comme elles étaient venues mais pas vraiment...

La solution

Qu’avez-vous décidé de faire alors ?

Un jour, je me suis décidée à aller en parler à mon pharmacien qui m'a conseillé de faire une cure avec un soin antipelliculaire. Très vite, j'ai vu des changements. Presque plus de pellicules et de démangeaisons et je pouvais à nouveau me passer la main dans les cheveux sans qu’une pluie de neige ne me tombe sur les épaules. Après quelques applications, j'ai  enfin réussi à me débarrasser de mes pellicules. Depuis, je continue à utiliser un soin antipelliculaire à usage fréquent... et j'ai appris aussi à aimer mes cheveux frisés. Je les préfère de loin aux pellicules !