Mon espace La Roche-Posay

Identifiez-vous

Ou utilisez votre compte Facebook pour vous inscrire ou vous connecter.

Vous n'avez pas encore d'espace La Roche-Posay?

Rappelez-moi mon mot de passe.
Pour recevoir un message vous rappelant votre identifiant et votre mot de passe, veuillez saisir le courriel utilisé pour vous inscrire.

Mon courriel

Pour changer la vie des peaux sensibles.

L’environnement est il en cause dans la déshydratation de la peau ?

Le degré d’hygrométrie du milieu extérieur, les basses températures en hiver, le vent, les températures élevées, le soleil et les UV, un chauffage excessif…

Tous favorisent l’évaporation de l’eau et entraînent une déshydratation cutanée. J’explique cela à mes patients afin qu’ils puissent agir sur ces facteurs, au moins à leur domicile.

Y a t-il d’autres facteurs favorisants ?

Le contact prolongé ou répété avec l’eau, par une toilette excessive entraîne une déshydratation de très longue durée.

L’emploi de savons très basiques, l’abrasion de la peau par des pierres ponces ou des gants de crin sont aussi en cause. La prise de certains médicaments (rétinoïdes, corticoïdes), les poussées d’eczémas professionnels (coiffeurs, métiers du bâtiment) entraînent une sécheresse de la peau. Le vieillissement hormonal diminue, aussi, les composants hydrophiles du derme.

Que préconisez-vous en pareille situation ?

Il faut associer trois types d’ingrédients dans des produits de soin et d’hygiène.

Je prescris des produits humectants, qui fixent l’eau au sein des cornéocytes. Mais également des produits hydrophiles, qui forment des gels en présence d’eau, ou hydrophobes, pour constituer un film occlusif à la surface de la peau, limitant l’évaporation de l’eau. Je conseille des ingrédients qui restructurent les lipides épidermiques pour renforcer le « mur de briques » de la couche cornée