Mon espace La Roche-Posay

Identifiez-vous

Ou utilisez votre compte Facebook pour vous inscrire ou vous connecter.

Vous n'avez pas encore d'espace La Roche-Posay?

Rappelez-moi mon mot de passe.
Pour recevoir un message vous rappelant votre identifiant et votre mot de passe, veuillez saisir le courriel utilisé pour vous inscrire.

Mon courriel

Pour changer la vie des peaux sensibles.

La consultation d’un dermatologue pour chute de cheveux est-elle fréquente ?

Nous voyons quotidiennement des patients pour la chute de cheveux.

Il s’agit souvent d’une augmentation de la chute physiologique touchant particulièrement les femmes à l’automne ou au printemps, où le nombre de consultations augmente. Il peut s’agir aussi d’une véritable calvitie qui s’installe, souvent mal vécue par les hommes jeunes. La chute de cheveux est toujours un phénomène un peu angoissant pour les patients.

Comment traitez-vous une chute de cheveux, en dehors de la calvitie ?

Je fais d’abord faire un bilan sanguin à la patiente (taux de fer, dosage des hormones thyroïdiennes).

J’explique le mécanisme de la chute des cheveux. C’est important pour diminuer l’anxiété. Je prescris volontiers des compléments alimentaires (acides aminé soufrés : taurine, cystine) qui permettent de raccourcir cette période de chute. Les lotions antichute peuvent être efficaces. Je choisis des produits qui ont prouvé leur efficacité.

Comment traiter-vous une calvitie débutante ?

Chez une patiente, il faut toujours faire un bilan hormonal.

En cas d’anomalie, des traitements hormonaux sont à mettre en place. Chez l’homme, il existe aujourd’hui des traitements pouvant bloquer la perte des cheveux. Localement, j’utilise des lotions à base de minoxidil (à 5%). J’ai aussi recours au finastéride, traitement oral souvent efficace. Ces traitements sont à prendre au long cours. Si on les arrête, la calvitie reprend alors son extension. Aucun d’entre eux n’est remboursé par l’assurance maladie.