Familles Lipikar

Changez la vie des
enfants qui souffrent d'atopie.

Enregistrez-vous maintenant

Les symptômes

Représentons la peau humaine comme le mur d'une maison:

La dermatite atopique, ou eczéma atopique, évolue sur deux phases principales : la phase de poussée, et la phase de rémission.
La phase de poussée, se traduit par des inflammations, démangeaisons, suintements, croûtes...
La phase de rémission, entre deux crises, se caractérise par une sécheresse cutanée sévère.

Les symptômes qui poussent à consulter un dermatologue:

  • Les rougeurs accompagnées de démangeaisons - difficile à dépister chez le nourrisson, mais un  trouble du sommeil est un indice.
  • Une peau rugueuse et épaissie
  • L'apparition de suintement sur les plaques.
  • Des croûtes se forment sur ces  plaques.

La localisation des lésions, un autre indice:
Elles varient au cours de l'enfance:

  • Chez le nourrisson, elles sont fréquemment localisées sur le visage, notamment sur les joues et le menton.
  • Chez l'enfant, elles se développent plus volontiers aux plis des genoux, des poignets et des coudes et sur le cou.

Les poussées démarrent généralement par une simple rougeur, accompagnée de démangeaisons.

La peau se dessèche, épaissit et devient rugueuse. Enfin, elle suinte et forme des croûtes. Le grattage amplifie et aggrave le phénomène, si bien qu'il peut parfois entrainer des complications infectieuses...

Une fois le diagnostic établi, il s'agira de traiter efficacement les lésions et normaliser rapidement l'état de la peau sans nécessairement mettre le patient "sous cloche". Le plus important dans l'approche de la maladie est de restaurer les fonctions protectrices de la peau, cette barrière naturelle qui empêche les agents extérieurs d'y pénétrer, plutôt que traquer poussières, acariens, pollens... une mission quasi impossible et usante pour les parents ! Des travaux récents montrent d'ailleurs que plus on surprotège les enfants en éliminant les facteurs aggravants, plus le risque de voir apparaître l'eczéma est grand. Les efforts à consentir concernent donc la toilette douce, les soins émollients et les traitements dermocorticoïdes.

  • Facebook
  • Twitter
  • Pin